Ce que l’histoire nous dit sur le Grand Prix de F1 des USA

Ce que l’histoire nous dit sur le Grand Prix de F1 des USA

10 avril 2019

Le Grand Prix de Formule 1 des États-Unis est l’un des événements centraux du championnat et combine une riche histoire et un présent dynamique. Le circuit des Amériques, construit sur mesure, a rejoint le calendrier de Formule 1 en 2012, et le lieu conçu par Hermann Tilke s’est immédiatement fait un nom au palmarès, non seulement grâce à son tracé étincelant mais aussi grâce à sa proximité avec la vibrante ville texane d’Austin, qui a accueilli la Formule 1 à bras ouverts.

Le circuit a déjà hébergé sa part d’événements marquants, y compris le couronnement de Lewis Hamilton en tant que champion du monde en 2015 à l’issue de l’une des course les plus extraordinaire et imprévisible de notre ère. Son excellent état d’esprit a permis à Hamilton de devenir le pilote de Formule 1 le plus victorieux du Grand Prix des États-Unis, avec six courses remportées, malgré son arrivée à la seconde place en 2018 face au persistent Kimi Raikkonen, qui décrocha alors sa première victoire en six ans après une magnifique performance.

Le circuit des Amériques n’est pourtant que l’un des lieux phares ayant accueilli le Grand Prix des États-Unis, un événement qui a eu lieu 40 fois sur les 70 ans d’histoire du Championnat du Monde de Formule 1. Le circuit verdoyant et complexe de Watkins Glen fût l’hôte du Grand Prix de Formule 1 des États-Unis durant presque deux décennies, et sa position au calendrier en automne lui a conféré un rôle crucial, déterminant l’issue du championnat du monde. Phoenix abrita provisoirement l’événement, mais ce dernier retourna rapidement dans les terres d’Indianapolis au Motor Speedway au début du nouveau millénaire. La Formule 1 eut recours à un segment du célèbre anneau de vitesse utilisé lors des 500 miles d’Indianapolis, et Michael Schumacher – couronné sept fois champion du monde – devint le roi du circuit. Malmené par la controverse des pneumatiques (tyre-gate) et souffrant d’un manque de spectateurs, le circuit organisa en 2007 son tout dernier Grand Prix. Deux ans plus tard, dans un désir de reconstituer une base de supporters américains, F1 annonça le développement d’une nouvelle infrastructure à Austin au Texas. Non seulement le circuit des Amériques est un lieu incroyable, mais la ville d’Austin est aussi un bel endroit à visiter.

Ces dernières années, ce sont Lewis Hamilton et son équipe Mercedes qui ont excellé durant l’événement; ces derniers n’ont été vaincus que deux fois sous le drapeau à damiers sur les six ans d’histoire du circuit des Amériques. Cependant, le défi fût remporté l’année dernière par Kimi Raikkonen de l’équipe Ferrari, qui a tranché un combat plein de suspense entre trois pilotes et trois équipes, démontrant les qualités de la piste en matière d’action. L’apparition de la voiture de sécurité lors de quatre courses sur les cinq dernières éditions suggère que les intentions des pilotes vont au-delà des petits accrochages. La victoire de Raikkonen mis fin à une course comptant 27 dépassements – la plupart par Max Verstappen, qui fit une ascension fulgurante depuis les rangs arrières de la grille de départ dans le but de se hisser sur le podium. Il termina en seconde place pour la deuxième année consécutive, compensation de la controverse lui ayant volé la victoire l’année précédente, édition lors de laquelle le protégé de Red Bull s’était forgé un passage parmi ses concurrents au circuit des Amériques. Avec une meilleure position sur la grille de départ et équipé d’un moteur plus puissant, le hollandais pourrait-il faire d’encore meilleurs résultats en 2019?

Les fans locaux n’ont pas de héros national à acclamer, cependant, ils peuvent encourager leur écurie sur la grille de Formule 1, Haas, qui opère partiellement à Kannapolis en Caroline du Nord et a rejoint la compétition en 2016 arborant la bannière étoilée. L’année dernière, Haas a remporté la première place sur les cinq concurrents en lice au classement des constructeurs; ayant mené la barque en début 2019, l’écurie pourra-t-elle faire encore mieux et remporter un victoire à domicile? Serait-ce l’année décisive pour un podium? Vous ne devriez pas parier contre.

La destination phare des fans de Haas est la «Haas Hill», zone favorite des spectateurs au sein d’un circuit conçu pour répondre aux besoins de ses visiteurs. La tour spectaculaire offre des vues à couper le souffle de COTA et ses environs, tandis que le Austin360 Amphitheater héberge des foules de fans, sans parler des concerts qui ont lieu après l’événement, invitant les années précédentes des superstars internationales telles qu’Elton John ou Taylor Swift.

La ville d’Austin ouvre grand ses portes à la Formule 1. Les rues sont fermées afin de laisser place au festival de fans de F1 en dehors du circuit, un mélange enivrant des cultures européenne et américaine. Au programme, nourriture, musique et bien évidemment Formule 1; assurez-vous de ne pas manquer la pléthore de fêtes sur Sixth Street, et la clôture de l’événement au Pete’s Piano Bar pour un dimanche soir légendaire!

Pour faire le plein d’Amérique et de Formule 1, sans compter des soirées mémorables à Austin, joignez-vous à la fête en assistant avec Motorsport Live au Grand Prix des États-Unis.